Histoire de Lugdunum

 Histoire de Lugdunum

Voici une petite frise qui résume brièvement l'histoire de la ville à travers l'époque gallo-romaine

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

43 av. JC : Lucius Munatius Plancus, un lieutenant de César, fonde la colonie romaine de Lugdunum, et celle de Augusta Raurica (Augst), l'année suivant l'assassinat de Jules César. C'est le Sénat qui a demandé la fondation de la colonie, pour abriter les citoyens romains chassés de Vienne par les Allobroges. La colonie, selon l'usage est bâtie sur le plan d'un camp de légionnaires romains, en damier, et les deux voies principales qui se coupent à angle droit : le decumanus (Est-Ouest) et le cardo (Nord-Sud).

27 av. JC : Le général Agrippa, gendre et ministre d'Auguste, divise la Gaule. Lugdunum acquiert son titre de capitale des Gaules (le gouverneur des provinces de Trois Gaules y réside). Lugdunum est administrée à l'image de Rome : deux questeurs se chargent des finances, deux édiles de la police et de la voirie, et deux duumvirs de la justice.

65 : Un terrible incendie ravage les parties basses de la cité. Il détruit notamment des maisons particulières et une partie du cirque.

69-192 : apogée de la cité sous les Flaviens (69-96) puis les Antonins (96-192)

281 : Sous le règne de l'empereur Probus, le riche propriétaire Titus Aelius Proculus se proclame empereur romain à Lugdunum. Il fait armer 2 000 esclaves. L'empereur Probus marche alors sur Lugdunum, et Proculus s'enfuit chez les Francs. Ces derniers le livrent à Probus, qui le fait exécuter

297 : La ville perd son titre de capitale des Gaules au profit de Trèves

461 : Lugdunum est prise par les Burgondes qui en font l'une de leurs capitales, avec Vienne et Genève

476 : chute de l'Empire Romain, dont Lugdunum ne fait plus partie, puisqu'elle est Burgonde. En 532, Clovis conquiert le royaume Burgonde qui devient Franc. Aux alentours de 1080, le site antique commence à être utilisé comme carrière de pierres. A partir du XIIe siècle, la glorieuse cité gallo-romaine tombe dans l'oubli. A partir du XVIe siècle, des nobles venus se construire des maisons de campagne sur la colline font des découvertes importantes aux moindres travaux. Près de la ville moderne, là où était l'ancienne cité, on ne cesse de faire des découvertes sur le site lors des constructions.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site