Le sanctuaire fédéral, ou confédéral

Le sanctuaire fédéral, ou confédéral

 

Situé dans le quartier de Condate, il était dédié à Rome et à Auguste (l'empereur romain ; ce titre glorifie le premier d'entre-eux), par les soixantes peuples des Trois Gaules. Il se composait d'un autel, entouré d'une enceinte. Sur l'autel sont gravés les noms des 60 nations des Trois Gaules. Ces nations sont de plus personnifiées par des statues sur l'autel, une à leffigie de chaque peuple. L'autel est encadré par deux colonnes, surmontées chacune par une grande Victoire ailée. De nombreuses pièces frappées à Lugdunum offrent d'ailleurs une vue assez stylisée de ce monument, qui est un des symboles de la ville.

Tous les 1er Août, les représentants des 60 nations se réunissent devant l'autel pour y témoigner de leur dévotion à Rome. A cette occasion, des jeux sont organisés dans l'amphithéâtre des Trois Gaules, qui est proche du sanctuaire.

En l'an 48, l'empereur Claude, natif de Lugdunum, accorde aux dirigeants des 60 nations gauloises, par un discours au Sénat, l'éligibilité aux magistratures romaines, le Sénat y compris. Les Gaulois, reconnaissants, gravent le discours sur des tables de bronze, qu'ils placent dans le sanctuaire fédéral, sur un piédestral, surmonté d'une statue équestre de Claude. Il s'agit des Tables Claudiennes.

Au  sanctuaire fédéral, ou confédéral, ou encore sanctuaire des Trois Gaules, se réunissaient les dignitaires des Gaules pour y témoigner de leur dévotion à Rome.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site